Un premier camp bénéfique pour le Blizzard | L’Avant-Poste

SOCCER. Ils étaient une cinquantaine d’adeptes de soccer à prendre part au tout premier camp de perfectionnement présenté par le Club le Blizzard d’Amqui, du 4 au 7 juillet.

Les responsables du camp sont catégoriques: l’événement a permis de développer le talent des jeunes participants et d’en faire de meilleurs joueurs de soccer. « L’amélioration des participants est vraiment notable. Des jeunes, qui allaient au camp, allaient en plus à leurs pratiques les soirs de semaine. On a vu une réelle progression. Dans notre groupe de 7-8 ans du soir, les jeunes qui venaient au camp de démarquaient vraiment », observe le coordonnateur du Club de soccer le Blizzard d’Amqui, Vincent Turgeon.

Les activités étaient surtout axées sur les techniques individuelles et collectives. Un volet plus récréatif figurait aussi à la programmation, dont des matchs de soccer en bulle, du soccer-tennis et de la natation.

Virage majeur

La saison des tournois est belle et bien amorcée. Les activités du Club le Blizzard battent leur plein. L’implantation d’un camp de perfectionnement et l’arrivée de la toute nouvelle Ligue 3M font en sorte que la saison 2016 en est une d’importance, qui marque un virage certain dans l’univers du soccer, tant à l’échelle locale que régionale.

« L’atteinte de 300 membres est un accomplissement important pour nous. C’est de bon augure pour l’an prochain si nous conservons ces 300 jeunes et réussissons à en attirer d’autres. Plus on a de joueurs, plus on pourra mettre sur pied des activités comme d’autres journées spéciales qui permettent à nos jeunes de s’améliorer afin que notre club demeure en santé », souligne Vincent Turgeon.

La forte popularité du soccer dans La Matapédia a aussi des conséquences sur la disponibilité des terrains, alors que le Club le Blizzard avoue être un peu à l’étroit cette année. « Avec 300 jeunes, on commence à être serré un peu. C’est aussi un défi avec le nombre restreint d’entraîneurs que nous avons. Nous sommes obligés de pratiquer tôt et tard. Ce sont tous des éléments sur lesquels il faudra se pencher l’an prochain », ajoute le coordonnateur.

Certains terrains sont inutilisés cette année en raison de leur mauvais état. En y apportant les correctifs nécessaires, les surfaces de jeu pourront à nouveau être utilisées par le Blizzard dès l’an prochain. Une plage horaire de pratique le vendredi pourrait aussi s’ajouter afin de répondre à la forte demande. L’organisation souhaite aussi l’ajout de clôtures autour des terrains pour assurer la sécurité de ses membres.